Il est des petits plaisirs dans la vie, en particulier les plaisirs simples, pour lesquels il est difficile de faire l'impasse. Il y en a pléthore, même insoupçonnés. Il serait fâcheux de ne pas y prêter attention et de ne pas en profiter. Bien entendu, il sera toujours question de goûts et couleurs et les plaisirs des uns, si futiles soient-ils, ne seront pas ceux des autres.

Pour ma part, j'ai quelques petits plaisirs quotidiens ; ce dernier mot a son importance car, selon moi, les petits plaisir sont souvent récurrents ou réguliers. Ce n'est toutefois pas une règle, je parle de mon expérience propre.
L'un d'entre eux est l'écriture manuscrite au stylo.

Quel plaisir de toucher le papier, que ce soit un carnet Leuchtturm1917 ou Moleskine, une simple feuille blanche ou tout autre support ; de sentir l’odeur de l’encre, de toucher le stylo (le modèle en acier inoxydable un peu lourd est un bonheur sous les doigts), d’entendre le bruit de la plume sur le papier…
Décrite comme ça, cela peut paraître idiot, mais l’écriture manuscrite est une expérience sensorielle à part entière, qui requiert plusieurs de nos sens et qui demande un peu de temps, chose qui nous manque cruellement à tous aujourd’hui.

Selon Wikipédia, en Belgique, on utilise le terme stylo seul. En France, on dit stylo-plume et en Suisse, seulement plume.

Un stylo (étant Belge, j'utiliserai le terme du pays) ne se choisit pas au hasard ni au gré des vents. C'est un objet que je considère comme très personnel et surtout qui ne se prête pas, comme le dit la vieille maxime.
Je ne vais pas me baser sur des écrits pseudo-intello-scientifiques sur le Comment bien choisir son stylo ? ou Les 10 bonnes raisons d'écrire au stylo et consorts. Je vais m'appuyer sur mon jugement et un certain bon sens.

Tout d'abord, même si cela peut sembler être un détail anodin, l'aspect extérieur de l'objet est important. Il conviendra de bien choisir le modèle en fonction de

  • Vos goûts ;
  • De la matière (plastique, aluminium) ;
  • Du diamètre ;
  • De la taille de votre main ;
  • De votre usage ;
  • De votre budget.

N'hésitez pas à investir un peu plus si vous comptez utiliser votre stylo de manière intense et régulière. La qualité prime avant tout et vous ne regretterez pas ces quelques dizaines d'euros de plus.

De mon côté, après m'être renseigné, j'ai choisi une marque allemande : Kaweco. Cette dernière existe depuis la fin du XIXe siècle (1883) avec des hauts et des bas et propose de jolis stylos, de bonne qualité, à des prix corrects. J'avais, à un moment, envisagé un stylo Mont-Blanc et en particulier le modèle Starwalker, mais les budgets sont très conséquents ; comptez 475 euros pour un premier prix alors qu'on tourne plutôt autour d'une vingtaine d'euros chez Kaweco. Je ne me risquerais pas à une comparaison hasardeuse entre les deux marques. Ce qu'il faut retenir, dans les deux cas est que les deux marques privilégient la fabrication manuelle.

J'ai commencé prudemment avec un modèle Kaweco Classic Sport Fountain Pen Black à 23 euros (j'arrondis). Ne connaissant pas la marque, je ne voulais pas débuter avec un modèle plus cher.

Pour acheter les produits Kaweco, il est possible de le faire directement sur le site du fabricant : kaweco-pen.com, soit sur les sites suivants : les-papeteries.be ou penworld.eu. Les deux derniers étant en Belgique, les frais de port sont gratuits contre presque 14 euros sur le site de Kaweco puisque le colis vient d'Allemagne.

Le modèle Classic Sport en fabriqué en résine, il mesure 10,5 cm fermé, 13 cm ouvert (le capuchon se posant sur le corps du stylo) et pèse 20 g. Il s'agit donc d'un petit stylo, très discret dans sa robe noire et extrêmement léger.
Sa petite taille peut faire peur, mais cela ne pose absolument aucun problème de tenue, avec ou sans capuchon.

Il existe 5 tailles de plumes différentes : extra fine, fine, moyenne (medium), large (broad) et extra-large (extra broad). Vous choisirez en fonction de la taille de votre écriture et de vos goûts. J'ai choisi la version large (broad sur le site) car j'aime les écritures un peu plus épaisses. Il est toutefois possible d'obtenir les plumes seules (± 12 euros) sans devoir racheter un stylo complet ; un bon point. Les plumes existent en couleur dorée, argentée ou noire ; en fonction des modèles.

Conquis par ce premier modèle, j'ai demandé au Père Noël un second stylo : un modèle sport en aluminium (série AL). Identique au premier modèle, sauf pour la matière.
Ce petit modèle Sport existe aussi en laiton (série brass), en acier inoxydable (série steel), en plastique transparent (série frosted), ainsi que dans un mélange d'aluminium et de carbone (série AC). Les prix varient de 65 à 115 euros pour ces modèles plus haut de gamme. Les modèles en laiton et en acier sont bien plus lourds ; tandis que le laiton nécessitera un nettoyage en profondeur avec une crème adaptée.

Venons-en maintenant au plus important : la qualité de la plume pour l'écriture.
Une fois la cartouche insérée (modèle de cartouche tout à fait standard et donc aisément trouvable), il suffit de quelques petites secousses pour que l'encre arrive à la plume.
L'écriture ne souffre d'aucune panne sèche, même pour une signature. Pas de morceaux de lettres ou de mots manquants parce que l'encre s'est endormie…
C'est doux, fluide et agréable.

Kaweco vend aussi ses propres encres, disponibles en trois versions de bleu, noir, jaune, rouge, vert, orange, mauve, brun et gris. L'encre rouge est magnifique : profonde et intense. La majorité du temps, j'utilise de l'encre noire.

Sur les modèles sport (et sur d'autres), il est possible d'utiliser un convertisseur qui remplace la cartouche classique par un réservoir d'encre. Il faudra aussi penser à la bouteille d'encre de la couleur de votre choix.

Je n'ai parlé ici que de la gamme sport, mais il existe d'autres séries chez Kaweco ainsi que des bics, des crayons, etc, tout aussi bons. Il suffit d'y jeter un oeil pour trouver votre bonheur.

La marque propose aussi de jolis accessoires dont de belles pochettes en cuir de différentes couleurs.

Que vous soyez un amoureux de la plume, un écrivain ou un simple preneur de notes, les stylos Kaweco vous satisferont, sans vous ruiner. Bien entendu, vous ne trouverez pas de matériaux aussi nobles que l'or 18K ou 24K, que certaines grandes marques utilisent mais ils font bien ce pourquoi ils sont conçus, à savoir écrire avec plaisir. N'oublions pas que la noblesse se paie parfois (très) cher.
Leur écriture est souple et soyeuse, leur prise en main agréable de par leur taille et poids. Un stylo accessible à toutes et tous pour un excellent rapport qualité/prix.

Ma note sur 5

  • Rapport qualité/prix : 5
  • Qualité de fabrication (série Sport) : 4,5
  • Qualité d’écriture : 4,5
  • Plaisir d’utilisation : 5
  • Esthétique : 4,5


ARTICLE SUIVANT


© 2013-2021 Frédéric Frognier